Home Fictions « Chaleur » de Joseph Incardona ? La littérature à 110°C